AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Hebdomadaire] Le point culture de Timus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arc-timus

avatar

Messages : 488
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 21
Localisation : Perdu sur l'ile des naufragés

MessageSujet: [Hebdomadaire] Le point culture de Timus   Mar 11 Nov - 18:04

Hello !

Je me lance dans un nouveau projet encore, et encore, et oui encore !

Chaque semaine, dans ce sujet, je raconterais l'histoire d'un personnage, d'un fait, d'un objet emblématique à Dofus

J'ai envie de faire partager mon amour pour l'histoire du monde des douzes ^_^

Bien entendu, je me sers de plusieurs sites pour ne pas mon tromper dans l'histoires mais j'essaye au maximum de changer les phrase sauf qu'en cas où il n'y a rien a changer :/ ( de toute manière tout ce qu'il y aura écrit, je saurai vous le dire sans le lire)

Commençons donc par le commencement.


Dernière édition par Arc-timus le Mar 11 Nov - 18:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Freezeur

avatar

Messages : 473
Date d'inscription : 17/01/2014
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: [Hebdomadaire] Le point culture de Timus   Mar 11 Nov - 18:18

Owiiii !
Revenir en haut Aller en bas
Arc-timus

avatar

Messages : 488
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 21
Localisation : Perdu sur l'ile des naufragés

MessageSujet: Re: [Hebdomadaire] Le point culture de Timus   Mar 11 Nov - 18:46

Episode N°1 : Le Krosmoz

Au commencement, rien n'existait.

Un jour, Une déesse et un dragon surgirent de nul part...
ces deux êtres ne faisaient qu'un à la base, mais ils se divisèrent pour forme la grande déesse Eliatrope, Maîtresse de l’énergie créatrice, le Wakfu et le Grand dragon, Maître du Stasis, la facette malveillante du Wakfu.

La création du Krosmoz

Un jour, La déesse et le grand dragon s'ennuyait. Ils décidèrent donc de danser. Mais le grand dragon n'avait qu'une chose en tête : Faire danser la grande déesse afin de pouvoir laisser ses mains se balader...

Bien que le grand dragon et La grande déesse ne se ressembler en aucun point. Ils étaient tout deux amoureux l'un de l'autre et c'est ainsi que pendant cette danse virevoltante et pleine d'amour naquit un oeuf-univers : Le Krosmoz.


Dès lors, le Wakfu et la Stasis deviennent complémentaires. Et le Krosmoz, composé de plusieurs dimensions appelées « plans », en est la parfaite illustration : le Wakfu y entre par Incarnam, le plan où s’incarnent les âmes, tandis que la Stasis y pénètre par l’Externam, le royaume des morts…

La grande Déesse


La grande Déesse est l'incarnation du Wakfu. Elle a surgit du néant en même temps que son alter-ego, le Grand dragon. Après avoir effectué une danse avec ce dernier, elle créa le Krosmoz. Mais elle n'en avait pas assez alors lors d'une seconde danse, elle créa les six premiers Dofus, les Dofus Eliatropes.

Le Wakfu est une énergie créatrice qui se trouve dans toute choses : Arbres, Vies, Monstres, plantes, l'air...
C'est grâce à cette énergie que les habitants du monde des douzes continue de vivre chaque jour.
Un jour, lors d'un contact avec l'eau, la terre, le feu et l'air. Il se condensa en petites boule d’énergie bleues que l'on appelle désormais " Ogrines ".
C'est à partir de ces petites perles d'énergies qu'Otomai, le célèbre alchimiste, créa Ogrest, lors d'une expérience ratés.

Le grand Dragon


Le grand dragon est l’incarnation du Stasis. Lui aussi, est sortit du néant avec son alter ego, la grande Déesse.

Le Stasis, bien qu'une énergie à part entières, est la deuxième facette du Wakfu. C'est une Energie destructrice.
Le stasis est emprisonné dans des cristaux appelés stasili et ils peuvent être utilisés pour alimenter des machines.
Mais d'autres les utilisèrent pour faire la guerre.
En effet, la puissance destructrice de cette énergie est incroyable, et les ravages qu’elle peut provoquer : innommables ! Le peuple Eliatrope en a d’ailleurs fait les frais… plus d’une fois !

Le Monde des dix

Peu de temps après la création du Krosmoz, 20 âmes cherchent à s'incarner sur une des planètes de l'univers

Ces 20 âmes ne sont autres que 10 dieux et 10 démons !
Les dieux Sram, Osamodas, Enutrof, Iop, Sadida, Xélor, Crâ, Ecaflip, Eniripsa et Féca.

Si les dieux s’entendent bien entre eux, c’est loin d’être le cas des démons, qui ne ratent pas une occasion de se trahir, voire carrément de s’entretuer ! L’un d’eux, Rushu, se montre particulièrement doué en la matière…


N’appréciant guère la compagnie de tels individus, les dieux décident de faire chambre à part. Chacun chez soi, et les Bouftous seront bien gardés !

Ils s’approprient donc l’Ingloriom, la dimension supérieure, et laissent aux démons le plan inférieur, la Shukrute. Et pour rester équitables, ils font du Plan Matériel un terrain neutre.

Peu à peu, d’autres âmes débarquent à leur tour sur Incarnam. Mais, plus lourdes que celles des dieux et des démons, elles descendent jusqu’au Plan Matériel. Où précisément ? Sur les différentes planètes du Krosmoz, bien sûr ! Et notamment, sur celle qui deviendra plus tard le Monde des Douze…
Revenir en haut Aller en bas
Arc-timus

avatar

Messages : 488
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 21
Localisation : Perdu sur l'ile des naufragés

MessageSujet: Re: [Hebdomadaire] Le point culture de Timus   Mer 19 Nov - 1:16

Episode n°2


Le comte Harebourg à une histoire assez triste...

C'est un disciple de xélor, assez doué. Le 5 Fraouctor 550, il remporte le concours agricole organisé par la Maire Cantile de la Bourgade de Frigost. Son idée repose sur l'utilisation de la magie Xélor et de la technologie pour pouvoir manipuler le temps et ainsi contrôler les saisons.

Aristocrate de renom, son titre de Comte lui a valu bien des avances de la part des femmes, mais Harebourg, croit fermement à l'amour, le vrai. Lassé des coups d'une nuit et de toutes ces femmes qui ne pensent qu'à batifoler avec lui pour ainsi espérer devenir Comtesse, le Xélor préfère s'isoler dans son château situé sur le volcan du mont torrideau pour travailler en paix.
Au fil du temps, il a complètement perdu espoir de rencontrer un amour sincère et éternel.

L'aide de Jiva


afin d'aider les habitants de la bourgade de frigost, Harebourg avait réussi à séparer le temps et à le coaguler. Son talent était connu de beaucoup, même de la belle protectrice du mois de Javian : Jiva. Cette dernière se rendit sur Frigost dans le but de mettre fin aux interminables querelles avec Djaul. Harebourg était charmé, c'était la première fois qu'il rencontrait quelqu'un qui s'intéressait à lui pour son travail. La protectrice lui demanda de réaliser une horloge capable de remonter le temps pour effacer le mois de Descendre, éradiquant en même temps les pouvoirs de Djaul.


Pour ce faire, Jiva donna le Dofus des Glaces au Xélor, grâce auquel il pourrait réaliser l'horlogerie capable de modifier le cours du temps. Harebourg n'eut aucune hésitation à dire oui à la proposition de Jiva, comment refuser quelque chose à une si belle femme?

Les mois passèrent, l'horloge était fin prête. Harebourg envoya un messager pour prévenir Jiva, mais le formidable projet du Xélor avait dépassé les côtes de Frigost allant se répandre dans tout le Monde des Douze.

Les troupes brakmariennes interceptent le messager et informent Djaul, qui se rend tout de suite sur Frigost. Harebourg, qui s'était préparé à recevoir Jiva, fût pris par surprise par le démon. Djaul, fou de rage, jeta un maléfice au Comte et utilisa sa magie pour retourner l'horloge contre l'île de Frigost. Il put ainsi enfermer toute l'île dans une malédiction qui la fera revivre le mois de Descendre pour l'éternité. Le Comte qui était apprécié de la population fût banni et est maintenant forcé de vivre isolé dans son château.

Un personnage devenu fou



Le comte n'est donc pas si mechant que ça, bien qu'il est devenu un recherchés. Il est victime d'un echec et du rejet des habitants de frigost.
Il n'a voulue que aider ses concitoyens à améliorer leurs récoltes en répondant à un concours lancé par la Mairie. Certes, son arrogance a provoqué la colère de Djaul mais la malédiction fut provoqué par Djaul et non par un dysfonctionnement de la machine du Xélor.
Les habitants de la Bourgade sont eux aussi responsables. Ils étaient en faveur du projet. Lorsque la malédiction est venue, ils n'ont pas accepté leurs part de responsabilité et ont exclut les partisans du Comte Harebourg, qui eux ont reconnus leurs tords.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Hebdomadaire] Le point culture de Timus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Hebdomadaire] Le point culture de Timus
» Le point culture.
» Point Culture par LinksTheSun
» Le point Culture
» Point culture pokémon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Communauté :: Taverne-
Sauter vers: